Journées Européennes de l’Archéologie 2023

Le compte-à-rebours est lancé !
Les Journées Européennes de l’Archéologie c’est dans 2 mois !

Nous avons le plaisir de vous partager le programme de l’événement qui sera organisé à Châteaubleau, sur le thème :  » Du pain et des jeux !  » le week-end des 17 et 18 juin prochains.

Suite à notre nomination au titre de site « emblématique » pour l’Île-de-France de la Mission Patrimoine soutenu par Stéphane Bern, nous attendons plus de public que d’ordinaire que les années précédentes. C’est pourquoi nous avons concocté un programme un peu plus conséquent que les précédentes éditions des JEA.
Vous attendes des ateliers, une exposition, une archéo-balade et la présence exceptionnelle Christelle, fondatrice de Patiss & Collect et ses fameux ocellae pour nous régaler tout le week-end.

Pour plus de détails sur notre programme > | Cliquez |

Publicité

Le dessin d’art en archéologie

Un nouvel atelier a fait son apparition pour quatre séances seulement. Offert dans le cadre de l’Éducation Artistique et Culturelle, cet atelier a permis à plus de 160 élèves de découvrir l’un des métiers de l’archéologie. Accompagnés par la dessinatrice Oksana Vingolt, les élèves se sont essayés au dessin d’art appliqué à l’archéologie.

Pour en savoir plus et découvrir les productions des élèves, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant : Le dessin d’art en archéologie.

Nous réfléchissons à proposer cet atelier dans notre catalogue pour que chacun puisse exprimer son talent artistique.

À suivre…

Journées Européennes du Patrimoine 2022

L’association avec ses bénévoles les plus fidèles ont, encore une fois, donné de leur temps pour organiser les Journées Européennes du Patrimoine 2022. Accompagné de la Communauté de commune de la Brie Nangissienne et de l’association Agrippa pour le programme en nocturne, c’est encore un week-end riche qui s’est déroulé à Châteaubleau ces 17 et 18 septembre.

Comme chaque année, c’est toujours un petit peu plus de visiteurs qui viennent jusque dans le village et, à noter, une proportion plus importante du public local (Châteaubleau et ses environs). Malgré les températures un peu fraiches, c’est avec un beau soleil et une ambiance générale agréable que les 281 visiteurs ont pu profiter des sites archéologiques, des ateliers et des expositions. 

L’archéo-balade

 Cyrille, Jérôme et François ont accompagné avec enthousiasme et entrain nos candidats à la visite sur nos sites archéologiques. L’itinéraire habituel a été légèrement modifié aux vues des fouilles de l’été précédent. Les visiteurs ont pu profiter d’un arrête supplémentaire sur la place de l’église du village qui a fait l’objet d’un sondage et qui a montré les vestiges d’un temple de l’aire cultuelle centrale. Comme à leur habitude, les bénévoles ont parcouru les sites du théâtre, du sanctuaire nord et de l’ensemble cultuel central avec un public conquis et intéressé qui a pu profiter d’explications actualisées et d’anecdotes de fouille.   
Un moment privilégier qui les a menés au cœur de l’histoire d’un département riche de culture et sites majeurs pour l’histoire de Châteaubleau et, plus largement, pour les connaissances en archéologie gallo-romaine.

Cyrille et le four à chaux installé dans l’escalier d’une des allées du théâtre.

Il était également possible de ponctuer la visite par une visite virtuelle des 3 sites d’intérêt grâce à l’application Legendr. Projet rendu public en 2021 grâce à la collaboration de La Riobé, de la Communauté de commune de la Brie Nangissienne, de Legendr et de Rendr, les visiteurs pouvaient se rendre compte de l’ampleur des sites archéologiques au moment de l’apogée du village, au IIIe s.  L’occasion de découvrir l’environnement bien différent dans lequel nos ancêtres ont pu évoluer.
Pour y participer, les visiteurs ont été invité à télécharger l’application Legendr compatible Android et IOS, à sélectionner Châteaubleau et à se laisser guider par leur smartphone. Sur place, des casques 3D ont été proposé pour la somme de 2€ afin de rendre la visite la plus immersive possible.

L’exposition

Les JEP sont l’occasion, pour nous, de sortir les pièces phares de notre collection qui ne le sont pas forcément lors des Journées Européennes de l’Archéologie, pour lesquelles nous organisons des expositions thématiques. Cette année, il était évidemment possible de voir la célèbre tuile inscrite de 11 lignes, exemplaire unique au monde d’un texte aussi long écrit en gaulois. De nombreux objets exposables ont également été retrouvé lors de la campagne d’été, il n’a malheureusement pas été possible de les montrer au public. Ces derniers sont actuellement en cours d’étude auprès de nos spécialistes et seront, peut-être, présent pour l’année prochaine ou pour de prochains événements. L’exposition avait tout de même de quoi occuper les visiteurs avec une sélection de poteries, la vitrine du faux monnayage et des objets de culte, dont la pater à Mercure Solitumaros.

En parallèle de notre exposition il était également possible de visiter la rétrospective de l’artiste Stéphane Drillon, venu en résidence durant 1 an dans la Brie nangissienne. Invité de la Communauté de commune, Stéphane a travaillé tout au cours de l’année sur le patrimoine architectural rural sur le territoire de la CCBN. Cette exposition était l’accomplissement de son travail personnel sur la thématique ainsi qu’un rendu des ateliers qu’il a animé avec les enfants et les adultes vivant dans la Brie. Stéphane a été présent pendant tout le week-end pour présenter l’exposition et les objectifs de sa résidence.  

Uniquement le dimanche, les deux expositions ont été agrémentées d’un espace de dédicace pour l’auteur Silvio Luccitano et l’artiste Christophe Ansar. Ils ont tout deux participé à la réalisation de nombreuses BD historiques de grande qualité dont l’écriture et le dessin ont été réalisé en accord avec les recherches archéologiques des lieux explorés. Parmi celles-ci : L’année des quatre empereurs dont on inaugurait la sortie d’une version collector du volume 1.
Ce week-end a été aussi l’occasion d’inaugurer la réédition de la BD réalisé avec l’association : Les empereurs gaulois – La dame de Riobé vol. 1. Après quelques années d’incertitudes, la BD a retrouvé un éditeur et son dossier pédagogique a été réactualisé par La Riobé en amont de sa réédition. Silvio était donc présent pour dédicacer le volume qu’il a scénarisé. Le public était au rendez-vous et chacun à pu agrandir sa collection et repartir avec un petit mot, un dessin original et quelques souvenir avec nos auteurs.

Les ateliers

Deux ateliers étaient proposés en plus de l’exposition et des visites guidés.

Comme habituellement nous avions notre traditionnel archéo-pioupiou qui a pour objectif de présenter les gestes de l’archéologue aux enfants et de les initier au matériel archéologique que nous pouvons réellement retrouver en fouille. Peu de candidats cette année car, étonnamment, peu d’enfant en visite pour cette édition des JEP. Cependant, il a été apprécié pour les apprentis archéologues venus sur place, armés de truelles et de patience.

Nous avons fait le choix de proposer un second atelier parmi ceux qui sont le plus plébiscités par le public : fabrication d’ex-voto. Et force est de constater que les visiteurs, petits et grands, sont toujours au rendez-vous quand il s’agit de contenter les divinités. Suivant le modèle de nos ex-voto anatomiques à Mercure ou les offrandes équidés d’Epona, il a été aussi question de laissé libre court aux imaginations. Plusieurs chevaux, tête de dieux et offrandes de nourriture ont été créé par nos artisans d’un jour et même… Un beau lion. Aucun doute que les Dieux ont eu plus que leur compte de cadeaux et se tiendront tranquille jusqu’aux JEA.

La nocturne

Pour la première fois nous avons tenté une ouverture de l’exposition en soirée, entre le samedi et le dimanche. L’association Agrippa avait programmé une soirée festive avec les habitants du village, mettant en scène un feu d’artifice et une illumination du Sanctuaire nord commentée. Afin de ponctuer cette mise en valeur du patrimoine castelblotin et d’offrir aux habitants un moment privilégier, les bénévoles de La Riobé ont ouvert les portes de l’exposition. C’est environ 80 personnes qui se sont pressées autour des objets retrouvés dans le sous-sol de leur village et autour des œuvres exposé par Stéphane Drillon. Un moment de détente autour d’un verre qui à, encore une fois, rapproché les castelblotins de leur patrimoine. L’occasion aussi pour l’association de parler de ses missions et l’importance des recherches archéologiques quelle mène à Châteaubleau.

En conclusion, le week-end fut, sans surprise, très agréable. C’est toujours un grand plaisir de retrouver les visiteurs curieux dans l’exposition, au cours de nos ateliers et de les accompagner lors des archéo-balades. Les bénévoles ont tous apprécié de pouvoir partager leur passion pour l’archéologie avec un public éclectique et un peu plus local qu’à l’accoutumé. Nous sommes toujours très touchés par vos mots d’encouragement et par l’intérêt que vous portez à notre mission. Alors un grand merci à tous les visiteurs qui ont fait le déplacement jusqu’à nous.

Des remerciements pour nos bénévoles sont aussi de mise, sans eux rien n’est possible et nous sommes très heureux de compter sur un noyau de fidèles qui répondent toujours présent pour encadrer nos événements et les préparer en amont.  

Merci à vous !

A l’année prochaine.

Site Archéologique Gallo-Romain / Initiation à l'archéologie