Ensemble Cultuel Central

L’ensemble cultuel central (1990-1995)

Situé au centre du village actuel, l’ensemble cultuel central se situe juste à côté du théâtre et ses phases de construction sont multiples jusqu’au IVème siècle. Les premiers bâtiments présents sont mis en place au cours de la première moitié du IIème siècle. Au nombre de cinq, il y a trois temples puis quatre, un bâtiment octogonal et un petit bâtiment annexe. Les temples sont alignés dans l’axe Nord-Sud et sont tous carrés. Ils appartiennent à ce qu’on appelle des fana (fanum, au singulier), ce sont des temples carrés avec une galerie extérieure entourant une pièce centrale, appelée cella.

L’édifice octogonal possède un puits en son centre. Le mobilier, à destination cultuel, recueilli lors de fouilles en 1990 à 1995, est important et laisse présager un culte à Epona, déesse gauloise des chevaux, pour l’un des temples mais aussi Mercure Solitumaros, dieu indigène assimilé à Mercure. Les temples n’ont rien révélés d’exceptionnel si ce n’est que les murs étaient recouverts d’un enduit peint monochrome avec des décors en bandes blanches. Le petit bâtiment ne revêt pas de fonction particulière.

A la fin du IIème siècle, jusqu’au début du IIIème, cet espace cultuel a été modifié à plusieurs reprises. Ainsi, les temples furent pour la plupart (2 sur 3) détruit et arasés puis reconstruit. On voit également à cette époque l’apparition d’une galerie simple entourant et délimitant l’espace sacré autour des temples.

A la fin du IIIème siècle et au début du IVème, une galerie vient s’appuyer sur la précédente ce qui a pour effet, de monumentaliser encore une fois cet ensemble. Ainsi, la double galerie entoure entièrement l’espace cultuel. L’ensemble clôt une superficie de plus d’un hectare qui a pu abriter d’autres monuments (non connus à ce jour).Cet ajout précèdera une nouvelle phase de reconstruction des temples.

Pour finir, dans la seconde moitié du IVème siècle, les destructions des édifices débutent afin de les réoccuper d’une autre manière. Les activités liées à ces bâtiments évoluent et perdent peu à peu leur fonction cultuelle.

L’objet du site

Une patère a été récupérée dans le puits cultuel. En bronze, elle possède une dédicace au dieu Mercure Solitumaros qui était loué dans l’un des temples. Cet objet servait à faire les libations sur les offrandes données aux divinités. Celle-ci devait être réservée à Mercure Solitumaros.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Site Archéologique Gallo-Romain / Initiation à l'archéologie

%d blogueurs aiment cette page :