Sondages

Les sondages rue Saint-Gond (2013-2014)

Le sondage rue de l’Eglise (2013)

L’atelier de potier nord (2011)

Au cours de l’année 2011, un sondage a été réalisé rue Bonnadot (association La Riobé ; dir. L. Leclerc). Cette parcelle borde, à l’ouest, la galerie couverte qui menait de l’ensemble cultuel central au sanctuaire de source. Ce secteur, très prometteur, a permis la mise au jour d’un four de potier de petite taille. Les restes de bâtiments mis au jour à ses abords sont construits avec des murs en pans-de-bois et torchis élevés sur des solins de grosses pierres calcaires. Plusieurs phases de construction ont été identifiées pour ces solins.

Les récipients produits dans le four de potier étaient essentiellement en céramique commune et avaient une vocation culinaire. La pâte employée par l’artisan, très caractéristique avec ses nombreux grains calcaires, montre que ces vases ont été largement diffusés dans l’agglomération.

Un puits a également été fouillé. Il a été comblé par de nombreux éléments ligneux (plusieurs mètres cubes) dont l’étude est en cours. Mais il semblerait qu’il s’agisse pour l’essentiel de branchages de noisetier. Une semelle de chaussure d’enfant a également été découverte dans le comblement de cette structure.

La Domus et la Cave (2010-2011)

Plusieurs sondages, réalisés en 2010-2011 sur trois parcelles contigües du centre du village (A371, 380, 614), ont permis de mettre au jour la première domus gallo-romaine de Châteaubleau. Les vestiges découverts ont été dégradés, notamment à l’époque moderne. Il s’agirait d’une habitation qui se caractérise par la présence d’un péristyle (= galerie couverte) autour duquel sont aménagées plusieurs pièces, dont l’une dispose d’un chauffage par hypocauste. Quelques éléments de mosaïques et d’enduits peints retrouvés montrent que le statut social du lieu était assez élevé. Au moins deux états de construction sont attestés, avec une occupation entre la fin du Ier siècle (au moins) et le début du IIIe siècle (au moins). Plusieurs états successifs de bâtiments sur solins ont également été mis au jour dans la partie septentrionale de l’établissement. On signalera tout particulièrement la découverte de trois fours de petites dimensions dont la fonction reste à préciser (fours à pain ?). Ces constructions pourraient appartenir à l’extension occidentale du quartier d’habitation sud (dit de La Justice).

Au sud de cet habitat, une cave comblée à la fin du IIIe siècle après un incendie a été mise au jour. Elle est intégrée dans une cour clôturée par des murets. Compte tenu de son éloignement de la domus (environ 30 mètres), il semble peu probable qu’elle lui soit associée. Un puits comblé dans la seconde moitié du IVe siècle jouxte également cet espace clos, à l’est.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Site Archéologique Gallo-Romain / Initiation à l'archéologie

%d blogueurs aiment cette page :