L’histoire de Châteaubleau

Il Était une fois…

La commune de Châteaubleau, située dans la Seine-et-Marne, possède un territoire favorable au peuplement et à plus long terme au développement d’une agglomération, ce qui fut le cas dans l’Antiquité. Les différentes campagnes de fouilles mais également les différentes prospections réalisées sur la région de Châteaubleau nous ont révélés beaucoup d’éléments liés à l’occupation humaine du site.

L’occupation prÉhistorique et protohistorique

Des objets lithiques (> lithos, la pierre) ont été retrouvés sur les terres de la commune. Ils attestent, vu leur nombre, d’une occupation humaine dès le Mésolithique, soit il y a au moins 11 000 ans. Des changements s’opèrent lors de cette période, tels que le début d’une économie de production avec l’élevage et l’agriculture mais également avec l’utilisation d’outils lithiques plus petits (pointes de flèches…). Le site verra accroître sa population au Néolithique Final.

L’occupation celte laissera, elle, peu de traces archéologiques, les structures étant en bois. Néanmoins, quelques tessons de céramiques attestent d’une population locale tout comme quelques monnaies (des potins) attribuées aux peuples voisins comme les Leuques (en Lorraine) ou les Sénons (Yonne).

L’occupation gallo-romaine

L’agglomération antique ne se développera qu’avec la construction, au Ier siècle de notre ère, de la Via Agrippa reliant Boulogne-sur-Mer à Lyon. Cet axe de communication passe par Châteaubleau et y forme un coude très prononcé (aujourd’hui la D209). Les fouilles menées sur l’ancienne agglomération antique ont révélées plusieurs phases d’occupation importante lors de la Pax Romana (de 29 avant J.-C. jusqu’à 180 après) puis au Bas-Empire (IIIème et IVème siècle). Au cours de ces siècles, Châteaubleau a joué un rôle cultuel important comme l’attestent les différents sanctuaires mais également un rôle économique avec ses quartiers d’artisanat.

A la fin de l’empire romain d’Occident (vers 500 après), Châteaubleau voit sa population diminuer et quitter peu à peu les lieux en parie à cause de l’insécurité des alentours.

L’occupation mÉdiÉvale et moderne

Châteaubleau réapparaît dans les archives seulement en 1203 lorsqu’il est fait mention de Castellum Bilhaut dans un manuscrit. L’appellation du village va ensuite changer à de nombreuses reprises tout comme les propriétaires des terres, appartenant successivement aux Bénédictins puis aux Chevaliers de Malte.

Ce ne sera qu’au Second Empire (1852-1870) qu’un instituteur, nommé V. Burin, s’intéressera aux vestiges antiques du village. Il va accumuler de nombreuses informations sur Châteaubleau qui ne seront exploitées que bien plus tard, par son petit-fils, J.-P. Burin. De nombreuses campagnes de fouilles s’en suivront entre 1963 et 1987. Elles sont aujourd’hui menées par F. Parthuisot et F. Pilon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Site Archéologique Gallo-Romain / Initiation à l'archéologie

%d blogueurs aiment cette page :